patiencecouvPour Jack, rien n’est plus important que Patience. Patience, mais aussi le bébé qu’elle attend. Leur bébé. Seulement voilà, en rentrant un soir, Jack découvre le corps sans vie de sa bien-aimée. Et tous ses rêves d’avenir s’écroulent. Les années passent, mais Jack ne peut oublier Patience. Alors, lorsque l’occasion se présente à lui, il ne va pas hésiter à se lancer dans un véritable voyage dans le temps. Son but : comprendre ce qui est arrivé, et sauver Patience !

 

 

couv Comme quoi, il ne faut jamais se fier aux couvertures…

En voyant la couverture de Tokyo Ghost, je me suis dit « Houla, encore un truc hyperviolent, avec un motard justicier borderline sans pitié qui défonce tous ses ennemis… » Alors oui, cela commence comme ça, en effet… puis l’histoire bifurque très vite vers quelque chose de complètement inattendu, change radicalement de style, de décor.

Ensuite, en y regardant de plus près, j’ai examiné le fond de la couverture :

Cachés derrière le motard vengeur, on voyait aussi des animaux, des enfants, une blonde avec un sabre, des temples asiatiques…

Si si, regardez bien ! :)

banner_tokyo_artic

Couv_254551« Toutes les bonnes choses ont une fin… même la Guerre !

La Première Guerre mondiale vide une île bretonne de ses hommes.

Il ne reste plus que les enfants, les vieux, les femmes et… Maël.

Malgré ses envies de défendre la patrie, il n’est pas mobilisé, car il a un pied-bot. Il devient le seul homme, jeune et vigoureux, de l’île. A sa façon, il participe à l’effort de guerre en distribuant le courrier aux habitants, des femmes essentiellement.

Celui que toutes ignoraient découvre ainsi tous leurs secrets ! »

1753_rot_preview

Avec « The infinite loop » , il y a de quoi être surpris ! Voici un comics français de science-fiction qui nous parle de voyage dans le temps, d’uchronies, de paradoxes spatio-temporels… mais surtout de la liberté de faire ses choix et d’aimer qui on veut…

Orange1Orange est une œuvre à la fois intrigante et touchante dans laquelle on retrouve tous les ingrédients d’un shojo moderne avec en prime une petite touche de science-fiction.

Un matin, Naho, jeune lycéenne de 16 ans, reçoit une étrange lettre signée de son propre nom datant de dix ans dans le futur… Rongée par les remords, la « Naho-du-futur » souhaite aider celle qu’elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu’elle.

Roi OursDans sa tribu, aux abords de la grande forêt, Xipil, une jeune indienne et fille du chef, est sacrifiée à la déesse Caïman. Attachée à un Totem, elle est laissée seule par la tribu, attendant que la déesse vienne la chercher… Contre toutes attentes, c’est le Roi Ours qui s’approche d’elle et qui la libère…

Sachant que sa tribu ne tolérera pas cet affront blasphématoire, aussi involontaire soit-il, Xipil s’enfuit dans la forêt. Mais elle est bientôt rattrappée par l’un des siens, qui l’attaque violemment. Elle est sauvée in extremis par le Roi Ours, qui l’emmène avec lui dans son royaume, au coeur de la forêt impénétrable…

 

CarnationDix ans de travail auront fallu à Xavier Mussat pour écrire Carnation. Un roman graphique, auto biographique, qui pourrait devenir une référence dans les années à venir.

Carnation est à la fois une chronique sociale d’une génération en rejet avec l’art du rendement et le rendement de l’art. C’est aussi une histoire d’amour contrariée, compliquée et difficile. Mais c’est aussi le récit d’un cheminement de vie, de la recherche de l’inspiration.

150548_c« Violette laisse filer les heures, mes études, ses amours.

Lila s’invente des amants, des amis, et s’invente une vie.

Hélène s’acharne sur sa thèse, dans son couple, sur elle-même. »

« Le bel âge » , c’est cet âge entre l’adolescence et l’âge adulte, un âge difficile parsemé de doutes, mais aussi de joie. Un beau récit initiatique en trois actes que nous conte Merwan !

2324073126BD au charme rétro, drame intimiste dans l’Amérique des sixties!

« 1968, États Unis, une petite ville « in the middle of nowhere » bordée par les champs de blé à perte de vue et seulement animée par le chantier de son Mall en construction…
Rob, 14 ans, a le bras dans le plâtre depuis un stupide accident, qui le prive du bénéfice des petits boulots d’été. Il s’ennuie ferme. Un évènement imprévu (le passage du train funéraire transportant la dépouille de Robert F. Kennedy – assassiné – à travers la moitié des États-Unis) va lui permettre de rencontrer une jeune fille nommée Sixteen qui aura16 ans à la fin de l’été, et qui : «j’te jure que dès que j’ai 16 ans je me casse de ce bled pourri… »
Rob va partager cet été avec elle, et en tomber fou amoureux. Du haut de ses 14 ans, Il n’y connaît rien aux filles… Aussi handicapé par ses sentiments que par son bras dans le plâtre… »