La lignée

Que feriez-vous s’il vous restait plus qu’un an à vivre? Question que l’on s’est (presque) tous posé au moins une fois dans sa vie. La Lignée raconte l’histoire d’une malédiction qui frapperait la famille Brossard et qui ferait mourir tous les ainés à l’âge de 33 ans… Cette série en 4 tomes nous propose donc de suivre la vie de 5 descendants de cette famille : Antonin, Marius, Maxime, Diane & David, de 1937 jusqu’au milieu des années 1990…

1937. Alors que loin de là, l’Espagne est en pleine guerre civile contre la montée du fascisme, Antonin Brossard assiste à l’enterrement de sa mère et revoit à cette occasion un vieil oncle que l’on disait mort alors que sa famille l’avait tenu éloigné dans un asile. Ce dernier lui annonce que, victime d’une malédiction ancestrale, il ne lui reste plus qu’une année à vivre et lui remet un carnet relatant la fin tragique de ses ancêtres. Antonin ne prête que peu d’importance aux élucubrations de ce vieil oncle dont il a entendu tant de mal mais cette prédiction ne le laisse pas pour autant insensible. A 32 ans, il va faire le bilan de sa vie : sa femme est froide et acariâtre, leur union sans doute issue d’un mariage forcé, sa vie est triste et morne.

Sa seule échappatoire se prénomme Miranda. D’origine espagnole, fraîche et fougueuse, elle apporte à Antonin l’exotisme qui manque à sa vie. Passionnée, la belle décide de rejoindre ses camarades dans le maquis espagnol quitte à mettre de côté sa relation avec Antonin ainsi que son envie de devenir une célèbre actrice. Désemparé de se retrouver à nouveau seul, Antonin s’engage auprès des rebelles, malgré la tendresse qu’il éprouve pour son fils, Marius, dans le seul but de retrouver Miranda.

Mais pour Miranda, la guerre n’est pas celle qu’elle s’imaginait à travers les films au cinéma. Les atrocités sont bien réelles et ne s’arrêtent pas au clap de fin. Sans réelles motivations politiques, elle va vite être attirée de nouveau vers les paillettes du show-business, laissant Antonin dans une guerre qui n’est pas la sienne. Antonin va t-il se précipiter de lui-même vers la malédiction?

Une belle histoire signée Laurent Galandon ( le Cahier à fleurs, l’Enfant maudit) et Olivier Berlion ( le Cadet des Soupetard, Histoires d’en ville). Au moment où j’écris, seuls les 2 premiers tomes sont publiés, le 3e tome est annoncé pour Février 2013. L’attente va être difficile!!!

The following two tabs change content below.

Fabie-N

Fabie a quitté sa Normandie natale pour une terre plus accueillante : la Bretagne. Elle rêve de laisser son métier de bibliothécaire pour décrocher un poste au parc Zombillenium mais pour ça, il faut être trépassé, alors elle attend un peu... La BD, elle n'est pas tombée dedans étant petite mais le hasard des rencontres change une destinée.

Derniers articles parFabie-N (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *