Couv_332304Arizona, années 80. Jacques Ramirez est un employé sans histoires de Robotop, célèbre marque d’électroménager. Il est muet et très discret, ce qui ne l’empêche pas d’être dans le collimateur de son boss… ni d’impressionner ses collègues : il est capable de réparer l’aspirateur AV 700 les yeux bandés !

Mais un jour, des mafieux mexicains, venus faire réparer leur mixer, tombent nez à nez avec Ramirez. Ils reconnaissent en lui un dangereux tueur qui les a trahis, disparu depuis longtemps, à qui ils avaient juré de faire la peau. Ils préviennent leur patron Rodriguez, qui va leur envoyer les meilleurs hommes de son cartel pour régler cette histoire.

Ajoutez à cela deux femmes fatales en cavale, Chelsea Tyler et Dakota Smith, recherchées par la police pour homicide et braquage, qui croiseront forcément la route de Ramirez…

banner_privateeye

The Private Eye est une bande dessinée en ligne de science-fiction écrite par l’Américain Brian K. Vaughan (l’auteur de la série culte « Saga » ou encore « Y le dernier homme ») et dessinée et mise en couleur par les Espagnols Marcos Martin et Muntsa Vicente. Dix épisodes ont été publiés entre 2013 et 2015 sur le site Panel Syndicate. Le concept permet aux lecteurs de les télécharger en payant le prix qu’ils veulent ! La série a été publiée chez Urban Comics en Octobre 2017.

4122212f3b6b9b142ba6744089f9395fLa maison d’édition Sixto, vous connaissez ? La Loutre Masquée avait rencontré il y a quelques années Olivier Keraval, qui y avait publié « Danse macabre » , un polar se déroulant dans la ville de Rennes. Nous vous avions aussi parlé de « La Nuit Mac Orlan », une virée nocturne et fantastique dans les rues de Brest.

Aujourd’hui, nous retrouvons Olivier Keraval, pour nous parler de « Arsenic », une BD créée avec le dessinateur Luc Monnerais, retraçant l’histoire passionnante d’Hélène Jégado, première « tueuse en série » de l’Histoire, condamnée à la peine de mort à Rennes et décapitée en 1852.

Si le premier tome de cette BD historique atypique est déjà disponible, le tome 2 est en cours de financement sur Ulule. Il ne reste que quelques jours pour soutenir sur ce projet, alors foncez-y : https://fr.ulule.com/arsenic-bd/

9782914880275_1_75Quand l’inspecteur de police Arsènio Mac Doherty prend l’avion pour aller de l’Alaska au Brésil, un problème technique l’oblige à faire escale pour quelques jours à Nazca, au Pérou. Prenant son mal en patience, il commence à faire un peu de tourisme, et là, il tombe nez à nez avec son ancien équipier, le shérif-adjoint Barny Petroswky ! Un hasard aussi incroyable que les aventures qui les attendent dans ce pays lointain.

Nous voilà donc très vite embarqués dans une enquête policière au Pérou, aux allures de « buddy movie » classique : ces deux héros que tout oppose (le grand très sec un peu bourru et le petit dodu jovial) seront obligés de faire équipe.  Une aventure très « cinématographique » donc, plaisante à suivre et menée tambour battant.

 

corps_et_ameFrank est tueur à gages. Discret, efficace, il accomplit les missions qu’on lui donne sans sourciller et sans poser de questions. Lorsque l’un de ses clients, Gleason, le contacte pour une affaire, bien mieux payée que d’habitude, Frank accepte… sans se douter qu’il s’agit d’un piège !

Lors d’une altercation avec les hommes de main de Gleason, Frank perd connaissance et se réveille plusieurs jours plus tard dans une chambre d’hôtel miteuse. Seulement voilà, son visage, son corps, sont couverts de bandages. Et Frank découvre avec incrédulité qu’il a été opéré… pour être transformé en femme !

rosecoverRose devait avoir sept ans quand elle est venue me trouver un soir pour me dire, légèrement inquiète : « Papa, quand tu m’as parlé tout à l’heure, tout à coup, je n’étais plus dans moi. Je te voyais et je me voyais aussi. J’étais autre part comme si j’étais deux Rose et que toi, tu n’en voyais qu’une ». Aujourd’hui je la comprends mieux. Oui je comprends ma fille. Je suis là et je suis ici. Je comprends ce qu’elle a voulu me dire. Même si l’effroi persiste. Car si je suis mort… Rose, elle, est bien vivante.

 

 

 

kanameshuka

« Le joueur Kyoda demande votre aide ! Rejoignez vous aussi le Darwin’s Game et volez à son secours ! »

 

Le Darwin’s Game, vous en avez entendu parler ? Non ? Mais si voyons, c’est ce jeu de combat gratuit, qui vous permet de gagner des points échangeables contre des cadeaux ou de l’argent. Non, vraiment, ça ne vous dit rien ? En même temps, c’est un peu normal. Car l’une des règles du Darwin’s Game, c’est qu’il est interdit de parler du Darwin’s Game…

 

 

couvpgAnnée 2157. Bruno Daix, nageur d’élite pour l’unité militaire U.A.E.M. s’apprête à prendre des vacances bien méritées. Mais son supérieur en décide autrement : il lui transmet un ordre de mission d’urgence. Et pour cause, l’humanité court un grave danger. De façon inexpliquée, l’eau ne gèle plus. Comment expliquer ce phénomène ? Comment la structure moléculaire de l’eau a-t-elle pu se modifier ? Bruno est chargé de l’enquête.

Couv_293425Après les adaptations en dessins animés, films ou séries TV, Sherlock Holmes et le docteur Watson sont de retour… en BD !

Les trois albums déjà parus font vivre de nouvelles aventures au célèbre détective :

Le premier tome, « Sherlock Holmes et le mystère du Haut-Koenigsbourg », est une adaptation du roman de Jacques Fortier. Comme son titre l’indique, il se déroule dans ce haut château d’Alsace, sur fond d’enquête historique.

Les deux albums suivants sont par contre basés sur des scénarios inédits, conçus comme une grande épopée en plusieurs tomes : « Retrouvailles à Strasbourg » offre au détective et aux lecteurs une visite musclée de la capitale alsacienne, pour se terminer en un final étourdissant sur les chutes d’eau du Reichenbach, en Suisse.

Sa suite, « Sherlock Holmes et l’énigme du Jodhpur », nous emmène pour une croisière vers les Indes, avec bien sûr de nouveaux mystères à résoudre à bord…

cassio2Rome, 145 après Jésus-Christ, dans la nuit.

Lucius Aurelius Cassio, dit Cassio, se réveille après avoir entendu un bruit. Une bande de pillards vient de pénétrer dans sa demeure, tuant gardes et esclaves au passage. Après avoir neutralisé Cassio et s’être emparés de ses richesses, les bandits repartent comme ils sont venus, laissant Cassio seul face à son destin… un destin qui va prendre la forme de quatre silhouettes masquées. Quatre silhouettes, toutes connues de Cassio. Quatre silhouettes qui, tour à tour, vont le frapper d’un coup de poignard mortel. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Car Cassio va revenir… pour se venger !

 

 

« Je te l’avais prédit, Cassio. Il n’y a pas de justice. Pas d’honneur. Rien que des gens qui vivent et des gens qui meurent. »