audubon-couvC’est une aventure peu commune que nous racontent ici Fabien Grolleau et Jérémie Royer. Peu commune, car c’est celle d’un homme, peintre passionné des animaux, qui a décidé au XIXe siècle de parcourir les Etats-Unis pour peindre et répertorier tous les oiseaux d’Amérique. Et c’est une histoire vraie.

Ce récit de J.J. Audubon, très connu aux Etats-Unis mais beaucoup moins en France, est donc aussi un grand voyage, un western qui nous fait traverser les grand espaces sauvages, du Kentucky au Missouri en passant la Nouvelle Orléans, magnifiquement dessinés.

Couv_280509« Ancien officier de l’armée révolutionnaire, condamné à la prison à vie pour sa participation, au coté de Toussaint Louverture, à la lutte pour l’indépendance de Saint-Domingue, Honoré Dimanche se voit proposer un marché par un intrigant et puissant personnage. Ce dernier offre de lui rendre sa liberté en échange d’une mission à haut risque.

Mais pour l’accomplir, Honoré doit d’abord réintégrer l’armée française au rang de simple soldat… »

Dans cette armée, ce soldat infiltré fera la rencontre de Félicien, un jeune blanc-bec un peu foufou, avec qui il fera malgré lui équipe.

Voilà une bonne suprise ! Fred Salsedo, dont les mines patibulaires mais très drôles des pirates de « Ratafia » sont restées dans nos mémoires, et Régis Hautière, à qui l’on doit « La Guerre des Lulus » ou plus récemment les aventures des « Spectaculaires » , nous livrent une nouvelle série très prometteuse !

album-cover-large-27005Les écoutes agitent tout le monde. La France en parle. Le monde en parle. La Lybie et  La France conviennent de faire du commerce ensemble, et le premier achète au second un programme d’écoute.

Sarkozy, Khadifi, Guéant et toute la clique est mouillée.

Les journalistes prouvent assez rapidement que les écoutes servent aussi au trafic d’armes mais cela met du temps à intéresser le public.

9782205073904_1_75Avec ce nouveau tome, la série de science-fiction de Léo, Corine Jamar et Fred Simon prend de l’ampleur et s’accélère.

L’histoire se situe dans un futur qu’on peut qualifier de post-apocalyptique, après une grande « troisième guerre » . Cette guerre, au delà des dégâts matériels et climatiques, a eu de nombreuses conséquences : le racisme est omniprésent, mais inversé : les noirs sont majoritaires et ont accès aux postes à responsabilités et à de grandes carrières, alors que les blancs sont une minorité à la mauvaise réputation.

couv« L’enfer vert, vous connaissez ? Moi non plus. La forêt amazonienne, c’est vraiment un endroit où je n’aurais jamais eu l’idée de mettre les pieds. »

C’est sur cette phrase de Davodeau que s’ouvre le « Manuel de la jungle » . Nous vous avions déjà présenté Nicoby pour son album « À Ouessant (dans les choux) » , vous vous souvenez ? Hé bien, cette fois ce n’est pas sur une petite île bretonne qu’il nous emmène, mais en Guyane, au coeur de la jungle !

Son comparse Joub et lui-même y sont invités par un ami, pour une initiation à la vie dans la forêt amazonienne. Et cet album est le compte-rendu de cette histoire vraie. Allez, prenez place sur la pirogue, cela va bien se passer, mais oui… 😉

Couv_123622« La vie de Norman » raconte le quotidien d’une classe d’école primaire d’un charmant petit village français.

Sauf que dedans, il y a Norman, qui aime bien tuer des gens, surtout ses copains de classe. Pour cela, il élabore des plans machiavéliques, comme ses idoles les serial killers des films…

MermaidDans le tome 1, nous avions laissé Romane Pennac, dans une intrigue floue et inquiétante : Dans un Paris post-apocalyptique, il y était question d’une firme américaine de production de méthane (nouvelle source énergétique internationale) qui joue avec la génétique, et d’un dauphin doué de la parole, appelé Delph.

Romane et son nouveau chef (un agent de l’ONU) s’apprêtent à « faire un tour » à l’usine d’Algapower qui cache beaucoup de choses. Un entrainement intensif, en apnée, avec Delph s’organise… pour une entrée discrète dans les locaux de l’entreprise. Seule la canalisation d’eau usée de l’usine permet d’entrer sans déclencher les alarmes et de tromper la vigilance des nombreux gardiens…

Noyant son chagrin d’amour dans l’alcool, Stéphane déambule ivre mort dans les rues de Nantes. C’est là qu’il rencontre Jacques, un vieux loup de mer atteint d’un cancer, qui lui propose de rejoindre son équipe secrète de vieux marins pour dérober le Maillé-Brézé, un navire transformé en musée…

Dans le catalogue varié et prolifique de l’association nantaise de BD indépendante « Vide Cocagne », la Loutre a déniché une oeuvre collective particulièrement surprenante : Mastadar… Masta quoi ? Tout vous sera dévoilé ici… ou presque !

 

Le « Normandie » était le fleuron de la marine française d’avant guerre. Ce prestigieux bâtiment fait encore rêver, même ceux qui le l’ont jamais vu… tout comme « Le France ».
C’est un magnifique album que l’on tient entre ses doigts.