patiencecouvPour Jack, rien n’est plus important que Patience. Patience, mais aussi le bébé qu’elle attend. Leur bébé. Seulement voilà, en rentrant un soir, Jack découvre le corps sans vie de sa bien-aimée. Et tous ses rêves d’avenir s’écroulent. Les années passent, mais Jack ne peut oublier Patience. Alors, lorsque l’occasion se présente à lui, il ne va pas hésiter à se lancer dans un véritable voyage dans le temps. Son but : comprendre ce qui est arrivé, et sauver Patience !

 

 

solo1lessurvivantsduchaoscouvPour Solo et sa famille, pas facile de survivre par les temps qui courent. Car « Winter is coming », et ce ne sont pas les Stark qui viendront me contredire… 😛

L’hiver est là, et avec lui, son lot de problèmes, à commencer par le manque cruel de nourriture. Solo et son père n’ont pas le choix : pour nourrir leur famille, ils doivent braver le froid pour aller chasser. Mais ils ne sont pas les seuls. Les autres tribus cherchent, elles aussi, de quoi manger, et chacun défend chèrement le quartier de gibier qu’il a déniché.

Dans ce contexte difficile, Solo fait le choix de quitter sa famille pour tracer sa propre route. Un véritable parcours initiatique pour ce jeune rat qui cherche sa voie, au risque de se perdre…

Magasin GénéralCôté fond

Les BD « Magasin Général » sont avant tout une ode à la vie.

Les habitants du village de Notre-Dame-Des-Lacs vivent avec peu de moyens, dans une nature rude et hostile. Les hommes partent travailler l’hiver dans les bois, dans des conditions très dures, pendant que les femmes restent seules avec les enfants, à tout gérer au village.

Qui dit petite communauté dit histoires et ragots :) Les habitants de Notre-Dame-Des-Lacs en sont spécialistes et très friands ! Il se passe toujours quelque chose d’intéressant. Et une bonne bagarre n’est jamais très loin !

Et pourtant, les épreuves de la vie prouvent que cette communauté est soudée, que des amitiés se créent et grandissent, que des amours naissent, que la solidarité est là et que personne n’est laissé de côté.

Et puis, plonger dans cet univers est très apaisant. On s’attache aux décors et aux personnages, on prend même parfois parti dans une querelle qui oppose deux familles, on s’inquiète du départ brusque d’un personnage pour se réjouir plus tard de son retour.

Côté forme

Les scènes sont réalistes et chaleureuses, les couleurs sont douces et vives à la fois. Tout est fait pour donner envie de sauter dans une bulle : on a envie de dîner au restaurant du village, de déambuler à Montréal et dans la campagne québécoise, de courir dans un champ de fleurs sauvages et d’aller faire du canoë sur la rivière.

Le québécois devient une seconde langue de lecture 😀 Il nous manque presque lorsque l’on finit un tome !

Conclusion

Une série que l’on dévore, qu’on lit et qu’on a envie régulièrement de relire. Idéalement avec un bol de chocolat chaud devant un feu de cheminée, ou allongé-e dans un champ de fleurs sauvages :)

Petits et grands seront conquis par les habitants de ce village et suivront avec joie et enthousiasme toutes leurs aventures !

 

Les tomes

MarieTome 1 : Marie

Immersion dans un village de la campagne québécoise, dans les années 20. A la mort de son mari, Marie se retrouve seule pour gérer le Magasin Général du village de Notre-Dame-des-Lacs et doit alors répondre aux nombreuses demandes des habitants, tout en gérant son chagrin.   On y trouve de tout : cela va de la quincaillerie à la nourriture, du tissu aux fournitures de bureau, des matériaux de construction aux ustensiles de cuisine.

corps_et_ameFrank est tueur à gages. Discret, efficace, il accomplit les missions qu’on lui donne sans sourciller et sans poser de questions. Lorsque l’un de ses clients, Gleason, le contacte pour une affaire, bien mieux payée que d’habitude, Frank accepte… sans se douter qu’il s’agit d’un piège !

Lors d’une altercation avec les hommes de main de Gleason, Frank perd connaissance et se réveille plusieurs jours plus tard dans une chambre d’hôtel miteuse. Seulement voilà, son visage, son corps, sont couverts de bandages. Et Frank découvre avec incrédulité qu’il a été opéré… pour être transformé en femme !

rosecoverRose devait avoir sept ans quand elle est venue me trouver un soir pour me dire, légèrement inquiète : « Papa, quand tu m’as parlé tout à l’heure, tout à coup, je n’étais plus dans moi. Je te voyais et je me voyais aussi. J’étais autre part comme si j’étais deux Rose et que toi, tu n’en voyais qu’une ». Aujourd’hui je la comprends mieux. Oui je comprends ma fille. Je suis là et je suis ici. Je comprends ce qu’elle a voulu me dire. Même si l’effroi persiste. Car si je suis mort… Rose, elle, est bien vivante.

 

 

 

lockdowncouvIl y a des jours où l’on ferait mieux de ne pas se lever. S’il avait su tout ce qui allait se passer, Sota serait certainement resté au lit. Car ce jour-là, en tout début d’après-midi, un groupe de fourgons noirs fait son apparition dans l’enceinte du lycée. Très rapidement, une bande de terroristes prend possession des lieux et boucle le périmètre. Leur cheffe, la belle et mystérieuse Hozuki, est gravement blessée et doit être soignée. Et vite !

couvpgAnnée 2157. Bruno Daix, nageur d’élite pour l’unité militaire U.A.E.M. s’apprête à prendre des vacances bien méritées. Mais son supérieur en décide autrement : il lui transmet un ordre de mission d’urgence. Et pour cause, l’humanité court un grave danger. De façon inexpliquée, l’eau ne gèle plus. Comment expliquer ce phénomène ? Comment la structure moléculaire de l’eau a-t-elle pu se modifier ? Bruno est chargé de l’enquête.

sangret1

« Trempe la lame dans le sang rouge,

lèche les flammes, plus rien ne bouge,

égorge, écorche, étrangle, étripe,

saigne les âmes, écoute les cris,

les gorges brament, et toi tu ris,

égorge, écorche, étrangle, étripe,

la mort réclame, sers-la bien vite,

c’est une grande dame, ta favorite,

égorge, écorche, étrangle, étripe,

égorge, écorche, étrangle, étripe… »

 

 

Gare à vous si vous entendez ce chant funeste. Sachez que votre espérance de vie est comptée. Car ce chant n’est autre que celui des Sombres Écumeurs. Cette compagnie de pirates sanguinaires tue, vole et réduit hommes et femmes à l’esclavage.

cassio2Rome, 145 après Jésus-Christ, dans la nuit.

Lucius Aurelius Cassio, dit Cassio, se réveille après avoir entendu un bruit. Une bande de pillards vient de pénétrer dans sa demeure, tuant gardes et esclaves au passage. Après avoir neutralisé Cassio et s’être emparés de ses richesses, les bandits repartent comme ils sont venus, laissant Cassio seul face à son destin… un destin qui va prendre la forme de quatre silhouettes masquées. Quatre silhouettes, toutes connues de Cassio. Quatre silhouettes qui, tour à tour, vont le frapper d’un coup de poignard mortel. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Car Cassio va revenir… pour se venger !

 

 

« Je te l’avais prédit, Cassio. Il n’y a pas de justice. Pas d’honneur. Rien que des gens qui vivent et des gens qui meurent. »

couv

Première scène : Satoru Fujinuma, 28 ans, livreur de pizza et aspirant mangaka, entame sa tournée. Traversant la ville sur son scooter, il réfléchit à sa vie, à ses espoirs et ses désillusions. Ce jeune homme peu doué pour les relations sociales peine à trouver sa place. Alors qu’il est plongé dans ses pensées, un camion fou surgit et provoque un accident.

Fin de la première scène. Et on rembobine.