Mikaël ou le mythe de l’homme des bois

mikaelDans la forêt noire, Mikaël est un garde-forestier qui veille au grain, parle aux animaux et déteste les braconniers. Mais depuis quelque temps, il fait régulièrement un rêve étrange, avec un manoir et une jeune fille qui l’appelle. Il se réveille toujours trop tôt… avec de nombreuses questions sans réponse en tête.

Un jour, alors qu’il patrouille dans les bois, il assiste impuissant à la mort de Louis le grand cerf de la forêt, tué par un braconnier. Abattu par ce triste événement, il décide de partir au-delà de la « limite » de la forêt, d’aller explorer les profondeurs de ces bois qui semblent lui cacher bien des choses… Peut-être y trouvera-t-il les réponses à ses questions ?

«Mikaël ou le mythe de l’homme des bois», c’est un peu «Into the wild» à la française, en plus poétique, plus mystique, plus humaniste… Le héros est un garde-forestier, qui disparaît à la recherche de son passé, lassé des cruautés de l’homme. Mais, car tout n’est ni blanc ni noir, les braconniers s’inquiètent pour lui, et il ne fait pas non plus l’unanimité chez les animaux : ceux-ci organisent de grandes réunions pour délibérer si, en tant qu’homme et défenseur de la nature, Mikaël a sa place parmi eux.

PlancheA_302761Son long voyage initiatique le fera traverser différents lieux, surmonter bien des épreuves… mais est-il prêt à découvrir la vérité ?

Chez la Loutre Masquée, on aime beaucoup Fabien Grolleau, que nous avons rencontré au festival Pré en Bulles à Bédée. Il nous avait déjà fait vibrer, entre autres, avec «Le Masque du Fantôme», une histoire de super-héros décalée, et plus récemment avec «Sur les ailes du monde, Audubon», cette biographie d’un peintre et ornithologiste américain du XIXe siècle. Cette fois, on le retrouve au scénario et au dessin, avec ce conte empli d’humour et d’humanité, qui sonne toujours juste.

Un roman graphique ambitieux qui tient ses promesses, qui se lit lentement, en plusieurs fois, au rythme d’une promenade en forêt, où l’on veut profiter de chaque instant, de chaque odeur. On peut suivre le voyage de Mikaël sur la carte au début de la BD. On y aborde le thème de la nature sauvage, menacée un peu plus chaque jour par l’homme, mais aussi celui de l’introspection et de la recherche de soi.

Et sans vouloir spoiler, on peut vous dire qu’on a beaucoup aimé un personnage important parmi les animaux… une loutre ! Et ça… c’est la classe ! 😉

Merci pour ce beau moment, Monsieur Grolleau !

C3P3eWwWIAEW2kY

En bref

One shot
Dessin et scénario : Fabien Grolleau
Editeur : 6 pieds sous terre

The following two tabs change content below.

bennyb

Co-fondateur de la Loutre Masquée, il est né en 1743, un mardi. Son but dans la vie : rendre le monde meilleur, avec des sites internet à base de loutres. Et il trouve que Spirou a vachement plus la classe que Tintin, quand même.

Derniers articles parbennyb (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *